Il n’y a aucune objection selon la halakha de prendre une péridurale pour soulager la femme qui accouche. Il est vrai que dans le livre de Béréchit (la Genèse), il est inscrit, après la faute d’Adan et Eve, que les femmes accoucherons dans la douleur. Cependant ce verset n’est pas considéré comme une Mitsva ou une obligation qu’il faille observer. C’est une malédiction et même avec une péridurale, un accouchement n’est pas une partie de plaisir.
Le Rav Burstein, directeur de l’Institut Pouah, répond avec humour aux femmes qui lui posent cette question : «Même si vous ne ressentez aucune souffrance durant l’accouchement, vous vous acquittez de « l’obligation » par la douleur de la piqure».
Beaucoup de femmes refusent la péridurale car elles craignent des effets secondaires possibles. Selon notre avis cette décision doit être prise par la femme selon son désir personnel après avoir pris conseil avec l’anesthésiste.